Le Club des Cinq
par Enid Blyton



retour


La série

Trésor caché au fin fond d'un souterrain ; passages secrets dans l'épaisseur des murs du manoir ; oubliettes lugubres sous le chateau en ruine ; train fantôme apparaissant dans la brume, au milieu d'une lande déserte. Le Club des Cinq, au cours de ses 21 aventures (auxquelles il faut ajouter les 24 histoires écrites par la française Claude Voilier), est confronté à de bien étranges mystères.

Le Club des Cinq, c'est Claudine, véritable garçon manqué qui se fait appeler Claude, François et Mick, les deux garçons de la bande, cousins de Claude, Annie, la petite fille froussarde, petite soeur de François et Mick et cadette du groupe, et enfin Dagobert, le chien aux multiples talents, que Claude a adopté et dont elle ne se sépare jamais.

Cette joyeuse bande se retrouve généralement chez les parents de Claude, à Kernach en Bretagne (dans la version française). Dans la baie de Kernach se trouve une île, abritant un chateau en ruine : c'est la propriété de Claude, ses parents lui en ayant fait cadeau ; terrain de jeu privilégié de la joyeuse bande, c'est là que se dérouleront plusieurs de leurs aventures, et notamment la première d'entre elles, Le club des cinq et le trésor de l'île.

Intrigues rondement ficelées, malfaiteurs toujours punis, trésors à gogo et héros attachants, c'est un véritable plaisir que de relire un Club des Cinq. Un plaisir simple, tranquille, que vient renforcer le côté un peu démodé du style et des histoires, du moins pour les titres écrits par Enid Blyton ; les histoires de Claude Voilier sont peut-être un peu trop modernes à mes yeux...

Les acteurs de la série télé de 1978Le Club des Cinq a fait l'objet de plusieurs adaptations sur le petit écran, les plus célèbres étant celle de 1978, et celle de 1996. Cadeaux :

  • le générique de début de la série de 1978 ;
  • le générique de fin de la série de 1978 ;
  • la version longue du générique de la série de 1978 (2 minutes 51 de pur bonheur !) ;
  • en prime, les paroles de la chanson ;
  • le générique de la série de 1996.


    Les auteurs

    Enid Blyton
    Enid Blyton naît en 1897 à Dulwich, au sud de Londres. Elle grandit à Beckenham, dans le Kent, avec Thomas Blyton, son père, Theresa , sa mère, et ses frères cadets, Hanly et Carey. Mais Theresa et Thomas se disputent souvent. Un jour, Thomas abandonne le domicile conjugal. Pour sauvegarder les apparences, la famille fait comme si le père était toujours à la maison (Enid garde d'ailleurs si bien le secret qu'à sa mort, nombre de ses amis ignorent le drame de sa jeunesse). Probable conséquence de ce drame, les héros d'Enid vivront tous au sein de familles unies.

    En 1920, elle retrouve une amie d'enfance ; elles décident de s'associer pour travailler en équipe, Enid écrivant, son amie dessinant, et publient en 1922 leur premier livre : Child Whisper.

    En 1924, elle épouse le major Hugh Pollock et, en 1931 et 1935, donne naissance à deux filles : Gillian et Imogen. En 1938, la famille Pollock se déplace pour habiter une maison dans Beaconsfield : Green Hedges, demeure hélas détruite dans les années 1970. Mais les rapports entre Enid et Hugh commencent lentement à se détériorer, et en 1942, ils consentent à un divorce.

    En 1943, Enid se remarie avec le Docteur Kenneth Darrell Waters. Ils vivent heureux dans cette maison de Green Hedges, tandis qu'Enid écrit, les uns après les autres, tous ces livres, romans, nouvelles, contes... qui feront le bonheur des enfants du monde entier : Le club des Cinq bien sûr, mais aussi Oui-oui, Le clan des Sept, Jojo Lapin...

    La popularité d'Enid Blyton dépasse largement son propre pays et s'étend au-delà des continents. Pourtant, elle est l'objet de nombreuses critiques, on lui reproche des héros fantoches, des intrigues en série, un vocabulaire trop limité, ce qui n'empêche pas un immense succès.

    Malade, Enid Blyton meurt à Hampstead, Londres, le 28 novembre 1968.


    Claude Voilier
    Licenciée ès lettres, diplômée d’études supérieures d’anglais, professeur de lettres, journaliste, traductrice (notamment de certains titres des séries des Trois jeunes détectives et des Soeurs Parker), conférencière, parolière, Claude Voilier a écrit entre autres plus de 600 nouvelles dans différents hebdomadaires, quelque 400 contes et nouvelles pour enfants, et surtout 24 volumes dans la série du Club des Cinq - devenus Les Cinq - en succédant à Enid Blyton.
    A noter que l'histoire d'Une araignée appelée à régner, un titre de la série des Trois jeunes détectives traduit par Claude Voilier, se passe en Varanie, pays fictif d'Europe imaginé par Robert Arthur. Un pays que Claude Voilier réutilisera dans Les Cinq jouent serré, le savant apparaissant dans cette histoire étant varanien.


    L'école des Biches, par Georges Lévis

    Jean Sidobre
    Né en 1924, décédé trop tôt en 1988, Jean Sidobre commence sa carrière d'illustrateur après la Seconde Guerre mondiale. Il publie alors dans divers magazines sous les pseudonymes de Marius ou de Sylva, ou sous son propre nom. Il travaille également pour les éditions Hachette, pour lesquelles il réalise les illustrations de séries des Bibliothèques verte (Alice) ou rose, notamment le Club des Cinq, série pour laquelle il réalise des simili-BD, reprenant en doublon le texte de Claude Voilier.

    En 1978, Jean Sidobre prend le pseudonyme de Georges Lévis et se spécialise dans la bande dessinée érotique. Sa série phare est alors Liz et Beth, série dont je ne résiste pas au plaisir de vous livrer les titres des cinq tomes : Entrée de ses vices ; Les songes d'une nudité ; Les flirts du mâle ; Vive l'ampleur ! ; Le club des sens. Un vrai poême...




    Les personnages

    François Gauthier (Julian Kirrin)

    L’aîné du groupe, il est sage et prudent, le chef s’il en est du club. Frère de Mick et Annie, cousin de Claude.
    Lors de la reprise de la série par Claude Voilier, il perd son rôle de chef, au profit de Claude.

    Michel Mick Gauthier (Dick Kirrin)

    Mick fait souvent équipe avec sa cousine Claude. Ils ont le même âge et se ressemblent, avantage qui les servira dans plusieurs aventures.
    C'est le farceur de la petite troupe.

    Claudine - alias Claude - Dorsel (George - alias Georgina - Kirrin)

    Garçon manqué, Claude ne supporte pas qu’on l’appelle par son véritable prénom. Courageuse et téméraire, elle fait souvent équipe avec Mick.

    Annie (Ann Kirrin)

    Annie est la cadette du club. Timide et réservée, elle aide le groupe de ses intuitions. Elle reste souvent en arrière dans les aventures. L'archétype de la petite fille modèle.

    Dagobert (Timmy)

    Gardien du groupe, le chien de Claude est adopté au sein du club lors de la toute première aventure. Il sera difficilement accepté dans la maison des Dorsel, le père n’aimant pas les animaux. Il fera ses preuves tout au long des aventures du club.

    Oncle Henri (Uncle Quentin)

    L'oncle Henri est un savant de grande renommée. Son travail fait autorité. Il est irascible, comme sa fille, coléreux et terriblement distrait. En dehors de ses travaux scientifiques, l'oncle Henri est perdu, et bien content d'avoir une femme qui supplée à ses insuffisances dans la vie quotidienne.

    Tante Cécile (Aunt Fanny)

    Gentille, douce, compréhensive, Tante Cécile aime beaucoup ses neveux et nièce, dont l'influence agit bénéfiquement sur le caractère de son enfant Claude. C'est elle qui gère la maison et pourvoit à tout.

    Maria (Joanna)

    C'est la cuisinière. Elle est adorée par les enfants, qu'elle gâte plus que de raison.




    Les titres

    Racontés par Enid Blyton :
  • 1. Le club des cinq et le trésor de l'île (Five on a treasure island, 1942)
  • 2. Le club des cinq (Five go adventuring again, 1943)
  • 3. Le club des cinq contre-attaque (Five run away together, 1944)
  • 4. Le club des cinq en vacances (Five go to smuggler top, 1945)
  • 5. Le club des cinq et les saltimbanques (Five go off in a caravan, 1946)
  • 6. Le club des cinq joue et gagne (Five on Kirrin Island again, 1947)
  • 7. Le club des cinq va camper (Five go off to camp, 1947)
  • 8. Le club des cinq en péril (Five get into trouble, 1949)
  • 9. Le club des cinq et les gitans (Five fall into adventure, 1950)
  • 10. Le club des cinq en randonnée (Five on a hike together, 1951)
  • 11. Le club des cinq en roulotte (Five have a wonderful time, 1952)
  • 12. Le club des cinq au bord de la mer (Five go down to the sea, 1953)
  • 13. La locomotive du club des cinq (Five go to mystery moor, 1954)
  • 14. Enlèvement au club des cinq (Five have plenty of fun, 1955)
  • 15. Le club des cinq se distingue (Five on a secret trail, 1956)
  • 16. Le club des cinq et les papillons (Five go to Billycock hill, 1957)
  • 17. Le club des cinq aux sports d'hiver (Five get into a fix, 1958)
  • 18. Le club des cinq et le coffre aux merveilles (Five on Finniston Farm, 1960)
  • 19. La boussole du club des cinq (Five go to demon rock, 1961)
  • 20. Le club des cinq et le vieux puits (Five have a mystery to solve, 1962)
  • 21. Le club des cinq en embuscade (Five are together again, 1963)

    Racontés par Claude Voilier :
    A la mort de sa créatrice, le Club des Cinq reprend du service en France dès 1971 sous la plume de Claude Voilier, sous le nom des Cinq. Cette nouvelle série se présente sous la forme de livres moitié roman, moitié bande dessinée (dessins de Jean Sidobre). Lors de la réédition de ces livres, la partie bande dessinée sera supprimée.
  • 22. Les Cinq sont les plus forts (dessins de Jean Sidobre, 1971)
  • 23. Les Cinq au bal des espions (dessins de Jean Sidobre, 1971)
  • 24. Le marquis appelle les Cinq (dessins de Jean Sidobre, 1972)
  • 25. Les Cinq au cap des tempêtes (dessins de Jean Sidobre, 1972)
  • 26. Les Cinq à la télévision (dessins de Jean Sidobre, 1973)
  • 27. Les Cinq et les pirates du ciel (dessins de Jean Sidobre, 1973)
  • 28. Les Cinq contre le masque noir (dessins de Jean Sidobre, 1974)
  • 29. Les Cinq et le galion d'or (1dessins de Jean Sidobre, 974)
  • 30. Les Cinq font de la brocante (dessins de Jean Sidobre, 1975)
  • 31. Les Cinq se mettent en quatre (dessins de Jean Sidobre, 1975)
  • 32. Les Cinq dans la cité secrète (dessins de Jean Sidobre, 1976)
  • 33. La fortune sourit aux Cinq (dessins de Jean Sidobre, 1976)
  • 34. Les Cinq et le rayon Z (dessins de Jean Sidobre, 1977)
  • 35. Les Cinq vendent la peau de l'ours (dessins de Claude Pascal, 1977)
  • 36. Les Cinq aux rendez-vous du diable (dessins de Claude Pascal, 1978)
  • 37. Du neuf pour les Cinq (dessins de Claude Pascal, 1978)
  • 38. Les Cinq et le trésor de Roquépine (dessins de Claude Pascal, 1979)
  • 39. Les Cinq et le diamant bleu (dessins de Claude Pascal, 1979) (republié en 1980 sous le titre Les Cinq et le rubis d'Akbar)
  • 40. Les Cinq jouent serré (dessins de Claude Pascal, 1980)
  • 41. Les Cinq en croisière (dessins de Claude Pascal, 1980)
  • 42. Les Cinq contre les fantômes (dessins de Buci, 1981)
  • 43. Les Cinq en Amazonie (dessins de Annie-Claude Martin, 1983)
  • 44. Les Cinq et le trésor du pirate (dessins de Jean Sidobre, 1984)
  • 45. Les Cinq contre le loup-garou (dessins de Annie-Claude Martin, 1985)

    Le Club des cinq a fait l'objet d'une adaptation en bande dessinée, également aux éditions Hachette. Sept titres sont ainsi parus :
  • Le trésor du galion d'or (scénario de Serge Rosenzweig, dessins de Bernard Dufossé, 1982)
  • Le dieu Inca (scénario de Serge Rosenzweig, dessins de Bernard Dufossé, 1982)
  • Le secret des templiers (scénario de Serge Rosenzweig, dessins de Bernard Dufossé, 1983)
  • Le cimetière des géants (scénario de Serge Rosenzweig, dessins de Bernard Dufossé, 1984)
  • Le castel du baron de fer (scénario de Serge Rosenzweig, dessins de Rafael Carlo Marcello, 1985)
  • Le gouffre du diable (scénario de Serge Rosenzweig, dessins de Rafael Carlo Marcello, 1986)
  • Le mystère de Carnac (scénario de Serge Rosenzweig, dessins de Rafael Carlo Marcello, 1986) ; cette dernière histoire a été prépubliée dans Le Journal de Mickey, mais n'a jamais été publiée en album.


    Liens

    Un site absolument incontournable, ultra-complet : celui de Serge.
    Enid Blyton a fait l'objet d'une étude en français, écrite par François Rivière ; ce livre vient d'être réédité par les éditions Le Publieur.