Les six compagnons
par Paul-Jacques Bonzon


retour


La série

Les Six Compagnons (de la Croix-Rousse, à Lyon) retrace les aventures de six jeunes garçons et une fille, tous lyonnais, aidés par le flair de leur chien Kafi. Ils sont confrontés à des escrocs, à des voleurs, et souvent au mépris de la police qui ne fait pas confiance à ces gones, pour reprendre le surnom donné aux gamins lyonnais. Chacun a sa personnalité et tous sont complémentaires pour arriver à percer les mystères et aider leurs amis. C'est souvent leur chien dressé en chien policier qui les met sur la bonne voie. Les intrigues se déroulent régulièrement à Lyon, mais également dans d'autres régions de la France et à l'étranger.

Leur histoire commence lorsque les parents de Tidou, jeune adolescent provençal, lui annoncent qu'ils doivent partir de Reillanette, leur charmant petit village, pour déménager à Lyon, et qu'ils ne peuvent y emmener son chien Kafi. Tidou décide de faire venir son chien, avec l'aide des ses nouveaux amis de lyon, la bande des gros cailloux : c'est la naissance des Six compagnons, et le début d'une amitié soudée par de nombreuses aventures. Tidou, qui devient le chef naturel du groupe après le départ de Corget à Toulouse, est également le narrateur des premiers titres de la série, avant que ceux-ci ne soient écrits à la troisième personne.

A la mort de Paul-Jacques Bonzon, le créateur, la série est reprise par plusieurs auteurs : si la reprise d'Olivier Séchan (écrivain, directeur de collection pour Hachette Jeunesse, et... papa du chanteur Renaud) est une totale réussite (Les Six Compagnons et les Agneaux de l'Apocalypse est ainsi le titre le plus drôle de la série), les reprises suivantes sont nettement moins convaincantes.

Enfin, sept épisodes ont été adaptés pour la télévision en 1989, dans le cadre de la série Les Compagnons de l'aventure (série dans laquelle furent également adaptés des épisodes de Michel, autre célèbre héros de la bibliothèque verte) ; si quelqu'un peut me procurer des cassettes ou des DVD de cette série, je lui en serai éternellement reconnaissant ! Cadeau : le générique est à télécharger ici.


L'auteur

Paul-Jacques Bonzon est né en 1908 à Sainte-Marie-Du-Mont, dans la Manche.
Il fut instituteur et directeur d'école pendant vingt cinq ans. Marié, père de deux enfants : Jacques et Isabelle, il termine à Valence en 1961 sa carrière d'enseignant pour se consacrer entièrement à son métier d'écrivain de livres pour enfants.
A l'origine de son oeuvre est un concours de circonstances. Pendant la dernière guerre, il eut à se pencher sur la condition de vie des enfants réfugiés, des juifs en particulier. Pour les aider moralement et les distraire, il leur lisait des histoires qu'il écrivait pour eux. Envoyé à un éditeur, Loutzi-chien fut accepté. D'autres romans, tous retenus, suivront : citons entre autres la série des six compagnons, publiée dans la Bibliothèque verte, et la série de la famille H.L.M., publiée dans la Bibliothèque rose.
Tout naturellement, l'instituteur qu'il était a écrit pour ses élèves, pour la plupart d'un milieu modeste. Ils se reconnaissaient dans les héros de Paul-Jacques Bonzon, enfants de la rue, sans moyens financiers, mais adroits, dévoués, généreux, chevaleresques même.
Il disparaît le 24 septembre 1978 à Valence.
Les ouvrages de Bonzon sont traduits dans 16 pays.




Les personnages

Tidou

Tidou est né à Reillanette, près d'Avignon, en Provence. C'est d'abord avec désespoir qu'il quitte son village pour venir habiter Lyon, la grande ville, qui lui paraît bien triste. Son grand amour, son chien Kafi, ne peut être du voyage, et l'enfant est bouleversé ! C'est le chef des compagnons, lorsque Corget sera parti habiter Toulouse.

Kafi

Kafi, C'est la bouée de sauvetage des six compagnons... Plus d'une fois, il leur a été indispensable ! C'est un très beau Berger Allemand, doux, bien dressé. Et même dressé en chien policier. Tidou l'a eu tout petit, gros comme une pelotte de laine, d'un vieil arabe dont il porte le nom.

Corget

C'est en quelque sorte le chef de la bande, jusqu'au moment où, ses parents déménageant à Toulouse, il disparaît de la série où il ne réapparaîtra plus qu'épisodiquement.

Mady

Mady est la seule fille du groupe. Son acceptation dans le groupe ne s'est pas faite toute seule, car la bande du Gros-Caillou ne voulait pas de filles ! Mais tous le reconnaissent bien vite : une fille, oui, mais quelle chic fille ! Mady devient indispensable aux six compagnons... Partir sans elle ? Impossible ! Mady a longtemps été malade : elle ne marchait pas, et les compagnons lui ont bâti un fauteuil, le "Carosse".

Gnafron

Petit, sa taille lui donne un complexe. De son vrai nom Louis Gerland, il doit son surnom au fait d'habiter au dessus de l'échoppe d'un cordonnier, comme le Gnafron du Guignol Lyonnais.

Le Tondu

Le Tondu est chauve, depuis qu'une maladie d'enfance lui a laissé le crâne lisse comme une bille. Aussi porte-t-il en permanence un béret, vissé sur son crâne, et qu'il n'aime pas ôter. Il ne le jette que lorsqu'il est fou de joie. Il le jette alors très haut en lançant son cri célèbre : "formidable, c'est absolument formidable !" C'est le plus fort de la bande, et il a de grandes jambes d'araignée.

La Guille

Ainsi nommé parce qu'il a habité le quartier de la Guillottière, c'est le fantaisiste, le poète de l'équipe. Il joue de l'harmonica comme un virtuose.

Bistèque

Il porte ce surnom car son père est commis boucher. C'est le cuisinier de la bande.




Les titres

  • 1. Les Compagnons de la Croix-Rousse (Paul-Jacques Bonzon, 1961)
  • 2. Les Six Compagnons et la pile atomique (Paul-Jacques Bonzon, 1963)
  • 3. Les Six Compagnons et l'homme au gant (Paul-Jacques Bonzon, 1963)
  • 4. Les Six Compagnons au gouffre Marzal (Paul-Jacques Bonzon, 1963)
  • 5. Les Six Compagnons et l'homme des neiges (Paul-Jacques Bonzon, 1964)
  • 6. Les Six Compagnons et la perruque rouge (Paul-Jacques Bonzon, 1964)
  • 7. Les Six Compagnons et le piano à queue (Paul-Jacques Bonzon, 1964)
  • 8. Les Six Compagnons et le château maudit (Paul-Jacques Bonzon, 1965)
  • 9. Les Six Compagnons et le petit rat de l'Opéra (Paul-Jacques Bonzon, 1965)
  • 10. Les Six Compagnons et l'âne vert (Paul-Jacques Bonzon, 1966)
  • 11. Les Six Compagnons et le mystère du parc (Paul-Jacques Bonzon, 1966)
  • 12. Les Six Compagnons et l'avion clandestin (Paul-Jacques Bonzon, 1967)
  • 13. Les Six Compagnons et l'émetteur pirate (Paul-Jacques Bonzon, 1968)
  • 14. Les Six Compagnons à Scotland Yard (Paul-Jacques Bonzon, 1968)
  • 15. Les Six Compagnons et les agents secrets (Paul-Jacques Bonzon, 1969)
  • 16. Les Six Compagnons et le secret de la calanque (Paul-Jacques Bonzon, 1969)
  • 17. Les Six Compagnons et les pirates du rail (Paul-Jacques Bonzon, 1970)
  • 18. Les Six Compagnons et la disparue de Montélimar (Paul-Jacques Bonzon, 1970)
  • 19. Les Six Compagnons et la princesse noire (Paul-Jacques Bonzon, 1971)
  • 20. Les Six Compagnons et les espions du ciel (Paul-Jacques Bonzon, 1971)
  • 21. Les Six Compagnons à la tour Eiffel (Paul-Jacques Bonzon, 1972)
  • 22. Les Six Compagnons et la brigade volante (Paul-Jacques Bonzon, 1972)
  • 23. Les Six Compagnons et l'œil d'acier (Paul-Jacques Bonzon, 1973)
  • 24. Les Six Compagnons en croisière (Paul-Jacques Bonzon, 1973)
  • 25. Les Six Compagnons et les voix de la nuit (Paul-Jacques Bonzon, 1974)
  • 26. Les Six Compagnons se jettent à l'eau (Paul-Jacques Bonzon, 1974)
  • 27. Les Six Compagnons dans la citadelle (Paul-Jacques Bonzon, 1975)
  • 28. Les Six Compagnons devant les caméras (Paul-Jacques Bonzon, 1975)
  • 29. Les Six Compagnons au village englouti (Paul-Jacques Bonzon, 1976)
  • 30. Les Six Compagnons au tour de France (Paul-Jacques Bonzon, 1976)
  • 31. Les Six Compagnons au concours hippique (Paul-Jacques Bonzon, 1977)
  • 32. Les Six Compagnons et la clef-minute (Paul-Jacques Bonzon, 1977)
  • 33. Les Six Compagnons et le cigare volant (Paul-Jacques Bonzon, 1978)
  • 34. Les Six Compagnons et les piroguiers (Paul-Jacques Bonzon, 1978)
  • 35. Les Six Compagnons et la bouteille à la mer (Paul-Jacques Bonzon, 1979)
  • 36. Les Six Compagnons et les skieurs de fond (Paul-Jacques Bonzon, 1979)
  • 37. Les Six Compagnons et les bébés phoques (Paul-Jacques Bonzon, 1980)
  • 38. Les Six Compagnons dans la ville rose (Paul-Jacques Bonzon, 1980)
  • 39. Les Six Compagnons et les Agneaux de l'Apocalypse (Olivier Séchan, 1982)
  • 40. Les Six Compagnons à l'étang de Berre (Olivier Séchan, 1983)
  • 41. Les Six Compagnons et le carré magique (Olivier Séchan, 1984)
  • 42. Les Six Compagnons hors la loi (Pierre Dautun, 1984)
  • 43. Les Six Compagnons et le chasseur de scoops (Pierre Dautun, 1985)
  • 44. Les Six Compagnons et l'énigme de la télémagie (Pierre Dautun, 1985)
  • 45. Les Six Compagnons et la radio libre (Pierre Dautun, 1986)
  • 46. Les Six Compagnons au Tournoi de la Chanson (Pierre Dautun, 1986)
  • 47. Les Six Compagnons et la fiancée de Kafi (Pierre Dautun, 1988)
  • 48. Les Six Compagnons à l'affût (Maurice Périsset, 1988)
  • 49. Les Six Compagnons et les caïmans roses (Maurice Périsset, 1994)

    Les Six Compagnons ont fait l'objet d'une adaptation en bande dessinée, également aux éditions Hachette. Trois titres sont ainsi parus :
  • La bête du Nant-Noir (scénario de Raynald Guillot, dessins de Nicolas Wintz, 1983)
  • Le mystère Guignol (scénario de Raynald Guillot, dessins de Nicolas Wintz, 1984)
  • Youlna a disparu (scénario de Claude Prothée, dessins de Nicolas Wintz, 1986)

    En dehors de la série des Six compagnons, Paul-Jacques Bonzon a publié de nombreux hors-séries à la bibliothèque verte ; en voici quelques-uns :
  • Mon Vercors en feu (1957)
  • L'éventail de Séville (1958)
  • La princesse sans nom (1958)
  • Le voyageur sans visage (1958)
  • La croix d'or de Santa Anna (1960)
  • J'irai à Nagasaki (1961)


    Liens

    Un site très sympathique, parlant notamment de Paul-Jacques Bonzon et des Six Compagnons : celui de Serge, qui propose également une mailing-liste dédiée aux livres d'enfants.