Retour à la page principale
Le Flagada en colère
Les aventures du Flagada

(Allons z'enfants de l'apathie)
Le Flagada surpris




Le 16 mars 1961 est une date historique dans l'histoire de l'ornythologie. C'est en effet le jour de l'apparition d'un des plus curieux volatiles de la création, le Flagada. Celui-ci, né de l'imagination du dessinateur belge Charles Degotte, voit donc le jour dans le numéro 1196 du beau journal de Spirou, où l'on découvre sa première aventure : Prenez garde au Flagada, premier des trente mini-récits (mini albums à découper et à plier, créés à l'initiative du génial Yvan Delporte) qui lui seront consacrés. Alcide et le Flagada

A l'instar de Spirou et Fantasio, partis en Palombie à la recherche du mythique Marsupilami (Degotte se serait d'ailleurs inspiré de sa queue pour inventer l'hélice du Flagada), Alcide Citrix, célèbre chasseur de fauves, se voit chargé d'aller dans les îles des régions subtropicales pour y capturer un Flagada. Après de nombreuses péripéties, Alcide, séduit par le calme et la sérénité de la vie exotique, décide d'abandonner sa carrière de chasseur et s'installe dans l'île du Flagada. Accompagnés d'Emile le Cormoran, régulièrement visités par l'inévitable savant excentrique, le Professeur Trucmuche, les deux nouveaux amis se la coulent douce : flemme, sieste et grasse matinée, bombance et orgie de fruits aux propriétés curieuses, les pignoufs....

L'île du  Flagada

Mais l'île n'est pas si déserte qu'elle le paraît à première vue, et Alcide et le Flagada devront s'opposer à tous ceux qui viennent gâter leur vie de farniente. Les aventures du Flagada offrent donc une galerie de promoteurs véreux voulant transformer l'île en centre de vacances avec hôtel de luxe, de malfrats en tous genres, de militaires et même d'extraterrestres se dissimulant dans les sous-sols de l'île. Heureusement, le Flagada et sa formidable hélice caudale, et Alcide et son solide bon sens, viendront toujours à bout de ces fâcheux et préserveront le calme de leur île.

Lisez une aventure du Flagada, et immédiatement vous aurez envie d'aller le rejoindre sur son île pour y savourer avec lui un de ces pignoufs dont il est si friand. Malgré les années, la série en effet a gardé toute sa fraicheur, et le dessin à la fois rond et nerveux de Degotte est un vrai régal. Quand aux calembours et jeux de mots aussi faciles qu'innombrables dont sont parsemés les dialogues (Degotte se vante de faire les plus mauvais jeux de mots qui soient...), ils sont devenus des véritables classiques.

Ami lecteur, il ne me reste plus qu'à t'inviter à parcourir les pages qui suivent et à découvrir le petit monde du Flagada. Bienvenue dans une époque où la bande dessinée ne se prenait pas au sérieux et n'avait qu'un seul objectif : divertir son lecteur...



Introduction par le Flagada Sommaire :
  • Les personnages de la série
  • Charles Degotte, l'auteur du Flagada
  • La liste complète (à ma connaissance) des 30 mini-récits du Flagada parus dans Spirou
  • Les albums du Flagada
  • Le Flagada par Franquin, ou quand le Flagada s'invite chez Gaston
  • Le Flagada par Yann et Conrad
  • Les meilleurs (ou plus mauvais, au choix) calembours du Flagada

    Liens :
  • BD oubliées : tout sur les parutions du Flagada dans le journal de Spirou ; on ne dira jamais assez de bien de cet extraordinaire site, formidable base de données sur les BDs ayant paru dans Spirou, Tintin et Pilote.
  • le coffre à BD : du même webmaster que le site précédent, ce site réédite de nombreux trésors oubliés de la bande dessinée, dont, bien sûr, le Flagada.

    Cadeaux :
    - un poster du Flagada, pour vous faire un joli fond d'écran, issu (les traces de pliures en témoignent) du numéro 2345 du beau journal de Spirou (224 Ko)

    - une planche du Flagada parue dans le numéro "Spécial 45e anniversaire" de Spirou (201 Ko)



  • le Fureteur
    Page parue dans Spirou numéro 1586 - 1968


    Toutes les illustrations ou dessins reproduits dans ce site sont © Luce Degotte et le coffre à BD.
    Si vous possédez des informations ou des documents exclusifs sur le Flagada, n'hésitez pas à m'écrire.



    retour à la page principale